-50% sur tous les verres*

Lunettes : on revient de loin !

Lunettes : on revient de loin !
Lunettes : on revient de loin !
Lunettes : on revient de loin !
Mode et beauté
Avant

Il n'y a pas si longtemps, disons un demi-siècle, devoir porter des lunettes optiques était perçu comme une malédiction. Et pour cause. Elles étaient peu esthétiques et lourdes. Aujourd'hui, ce sont des accessoires de mode que certains portent même sans avoir besoin de correction.

Retour sur le chemin parcouru.


En feuilletant des albums de famille, vous êtes peut-être tombé sur une photo d'un oncle ou d'une cousine affublés d'une paire de besicles équipées de verres épais comme des fonds de chope. Non seulement elles n'avaient rien de glamour, mais elles étaient en plus inconfortables. Les verres en matière minérale pesaient de tout leur poids sur le nez. La diversité des modèles était quasi inexistante et les couleurs ne faisaient pas partie des options. S'ajoute à cela qu'elles étaient hyper-fragiles et se cassaient donc facilement. Un "détail" encore : hommes, femmes et enfants, tous étaient logés à la même enseigne.

Cette époque, Martine s'en souvient comme si c'était hier. "J'ai dû porter des lunettes depuis mon plus jeune âge et ça a toujours été un cauchemar. J'étais la bigleuse. Les enfants m'insultaient, me tenaient à l'écart. J'en ai vraiment souffert pendant toute ma scolarité." Cette dynamique quinquagénaire a pris sa revanche sur le passé puisqu'elle travaille depuis plus de 20 ans dans le milieu de l'optique. Elle qui aurait "tout donné pour échapper aux lunettes" compte aujourd'hui une jolie collection de montures de toutes les formes et de toutes les couleurs qu'elle porte selon son humeur.

La métamorphose

A partir des années 1970, le statut des lunettes optiques change. Les designers s'emparent de l'objet disgracieux. La technologie met à leur disposition des matériaux toujours plus légers tels que les verres organiques et le titane ou l'acétate pour les montures. Ils réinterprètent les formes et les parent de milliers de couleurs. On n'a désormais plus honte de porter des lunettes optiques puisque, métamorphosées, elles se sont muées en un accessoire de mode révélateur de notre personnalité.

Tendance émergeante

Une nouvelle tendance illustre le chemin parcouru. Aujourd'hui, parmi les 16-20 ans, certains trouvent branché de porter des lunettes optiques. Encore faut-il que ce soit des marques. "Des montures signées par de grandes marques, ça fait classe", souligne Robin, 18 ans, une paire de Tommy Hilfiger juchée sur le nez. Sa copine Aïcha, 20 ans, qui hésite entre un modèle Dior et un de Céline, renchérit. "Je n'ai aucun problème de vue, mais c'est trop cool les lunettes. Je les mets seulement quand je sors avec mes copines. J'en ai plusieurs que je mets en fonction de ma tenue vestimentaire".

Les lunettes ont encore de beaux jours devant elles!

Aujourd'hui
Haut