La presbytie

La presbytie
La presbytie
La presbytie
Troubles de la vision août 2015

Les symptômes

Vision nette de loin mais floue de près (les bras ne sont pas assez longs pour lire le journal). Maux de tête. Lorsqu’une personne myope (voyant donc bien de près) devient presbyte, elle se retrouve contrainte d’enlever ses lunettes pour parvenir à lire correctement de près. L’inconfort engendré par une distance de lecture restreinte et d’incessantes manipulations des lunettes (pour alterner de la vision éloignée à la vision rapprochée), font des verres progressifs la solution optimale.

Les causes

Diminution avec l’âge du pouvoir accommodateur du cristallin. C’est une évolution naturelle de la vue qui se traduit par une perte progressive de l’élasticité de cette lentille oculaire par une moindre contraction du corps ciliaire (le muscle du cristallin). La presbytie apparaît principalement entre 40-50 ans et n’épargne personne après 50 ans, avant de se stabiliser ultérieurement, par déficit de l’accommodation. Si vous n’éprouvez aucune gêne en vision après 50 ans, cela peut s’expliquer par ces raisons :

  • Vous ne lisez pas beaucoup et avez des besoins très limités en vision de près
  • Vous êtes myope et voyez mal de loin sans le savoir, ce qui est rare car la myopie est incommodante dans la vie courante
  • Vous voyez de près avec un œil et de loin avec l’autre. L’alternance se fait sans que vous ne vous en aperceviez. Dans ce cas, la vision du relief et des distances est généralement très altérée.

Les statistiques

100 % au-delà de 48 ans.

Les solutions

Comme l’hypermétropie, la presbytie se corrige à l’aide de lunettes à verres convexes (convergents). Toutefois, la solution la plus adaptée aujourd’hui est une correction à l’aide de verres progressifs corrigeant la vision de loin, la vision intermédiaire et la vision de près.

Les symptômes

Vision nette de loin mais floue de près (les bras ne sont pas assez longs pour lire le journal). Maux de tête. Lorsqu’une personne myope (voyant donc bien de près) devient presbyte, elle se retrouve contrainte d’enlever ses lunettes pour parvenir à lire correctement de près. L’inconfort engendré par une distance de lecture restreinte et d’incessantes manipulations des lunettes (pour alterner de la vision éloignée à la vision rapprochée), font des verres progressifs la solution optimale.

Les causes

Diminution avec l’âge du pouvoir accommodateur du cristallin. C’est une évolution naturelle de la vue qui se traduit par une perte progressive de l’élasticité de cette lentille oculaire par une moindre contraction du corps ciliaire (le muscle du cristallin). La presbytie apparaît principalement entre 40-50 ans et n’épargne personne après 50 ans, avant de se stabiliser ultérieurement, par déficit de l’accommodation. Si vous n’éprouvez aucune gêne en vision après 50 ans, cela peut s’expliquer par ces raisons :

  • Vous ne lisez pas beaucoup et avez des besoins très limités en vision de près
  • Vous êtes myope et voyez mal de loin sans le savoir, ce qui est rare car la myopie est incommodante dans la vie courante
  • Vous voyez de près avec un œil et de loin avec l’autre. L’alternance se fait sans que vous ne vous en aperceviez. Dans ce cas, la vision du relief et des distances est généralement très altérée.

Les statistiques

100 % au-delà de 48 ans.

Les solutions

Comme l’hypermétropie, la presbytie se corrige à l’aide de lunettes à verres convexes (convergents). Toutefois, la solution la plus adaptée aujourd’hui est une correction à l’aide de verres progressifs corrigeant la vision de loin, la vision intermédiaire et la vision de près.

Les symptômes

Vision nette de loin mais floue de près (les bras ne sont pas assez longs pour lire le journal). Maux de tête. Lorsqu’une personne myope (voyant donc bien de près) devient presbyte, elle se retrouve contrainte d’enlever ses lunettes pour parvenir à lire correctement de près. L’inconfort engendré par une distance de lecture restreinte et d’incessantes manipulations des lunettes (pour alterner de la vision éloignée à la vision rapprochée), font des verres progressifs la solution optimale.

Les causes

Diminution avec l’âge du pouvoir accommodateur du cristallin. C’est une évolution naturelle de la vue qui se traduit par une perte progressive de l’élasticité de cette lentille oculaire par une moindre contraction du corps ciliaire (le muscle du cristallin). La presbytie apparaît principalement entre 40-50 ans et n’épargne personne après 50 ans, avant de se stabiliser ultérieurement, par déficit de l’accommodation. Si vous n’éprouvez aucune gêne en vision après 50 ans, cela peut s’expliquer par ces raisons :

  • Vous ne lisez pas beaucoup et avez des besoins très limités en vision de près
  • Vous êtes myope et voyez mal de loin sans le savoir, ce qui est rare car la myopie est incommodante dans la vie courante
  • Vous voyez de près avec un œil et de loin avec l’autre. L’alternance se fait sans que vous ne vous en aperceviez. Dans ce cas, la vision du relief et des distances est généralement très altérée.

Les statistiques

100 % au-delà de 48 ans.

Les solutions

Comme l’hypermétropie, la presbytie se corrige à l’aide de lunettes à verres convexes (convergents). Toutefois, la solution la plus adaptée aujourd’hui est une correction à l’aide de verres progressifs corrigeant la vision de loin, la vision intermédiaire et la vision de près.

Haut