Visilab fête ses 30 ans !

Stan Wawrinka, à quelques jours de Roland Garros !

Stan Wawrinka, à quelques jours de Roland Garros !
Stan Wawrinka, à quelques jours de Roland Garros !
Stan Wawrinka, à quelques jours de Roland Garros !
Visilab sur le terrain
Stan WawrinkaStan donne le maximum, même à l'entraînement.

La carrière tennistique de Stan Wawrinka a définitivement changé de dimension le dimanche 7 juin 2015. Ce jour-là, Stan soulevait la Coupe des Mousquetaires à Roland Garros et s'imposait sur le circuit comme la seule alternative crédible au Big Four (Djokovic, Federer, Nadal, Murray). Force est de constater lors d’un de ses entraînements, cette semaine au Geneva Open, qu’il n’a rien perdu de sa rage de gagner.

Des dizaines de gamins massés le long du grillage. C'est désormais le lot quotidien des entraînements de Stan Wawrinka. Il déplace les foules, et pas seulement en Suisse. A quelques jours de défendre son titre sur la terre battue parisienne, il règne chez lui un curieux mélange de calme et de tension. Son statut a changé et il faut désormais l'assumer. "J'évolue dans une catégorie que je n'ai jamais pensé approcher. Forcément, il faut adapter le comportement, surveiller les paroles et les gestes." confiait-il récemment au Matin Dimanche.

 

Wawrinka tennisLe sparring-partner de Stan est épuisé : l'entraînement a été intense.

stanislas wawrinka tatouageStan est fidèle à sa devise pour préparer la défense de son titre à Paris.

stanislas wawrinka tennisStan prend la pose avec les ramasseurs de balles du tournoi

Geneva Open TennisDes selfies, des selfies encore des selfies

stanislas wawrinka geneveLe public venu en nombre admirer son champion.

stanislas wawrinka geneveComme un air de Roland Garros cette semaine sur les bords du Léman 

stanislas wawrinka En route pour Roland Garros

Stan limite ses sorties, donc, et semble concentré à fond sur son objectif de la saison. Même une simple séance d'entraînement se transforme rapidement en match à gagner. Chaque nouvel exercice est une preuve supplémentaire de la volonté et la motivation du Romand. A 31 ans, il a toujours faim. "J'ai envie d'aller le plus haut et le plus loin possible. A priori, j'ai quatre bonnes années devant moi." rappelait-il encore à Matin Dimanche. Son poing serré, ses encouragements et son sourire pendant la séance en disent long sur cette sérénité et cette envie de bien faire. Son sparring-partner, un jeune Genevois, en fait les frais : il termine la séance exténué, réconforté par un Stan un brin paternaliste.




Stan s’investit pleinement, et sincèrement, auprès de la nouvelle génération du tennis suisse. Son implication dans l’équipe de Coupe Davis et ses diverses actions sur le tournoi genevois et ailleurs en sont la preuve. Lorsqu’il prend la photo officielle avec les ramasseurs de balles du tournoi, il n’oublie pas d’avoir un petit mot pour chacun. Il console Benjamin aussi, qui s’est fait un peu chahuter par le Letton Ernests Gulbis la veille. « S’il t’embête de nouveau, tu me le dis et j’irai lui parler » lui assure Stan avec un clin d’oeil.

stanislas wawrinka

Le court n°13 du Tennis Club des Eaux-Vives est désormais totalement encerclé. La nouvelle que le n°4 mondial s'entraînait dans les parages s'est répandue comme une traînée de poudre auprès des jeunes et moins jeunes spectateurs du jour. One ne rate pas un tel spectacle ! L'entraînement est désormais quasiment terminé, mais Stan le prolonge un peu, comme s'il voulait peaufiner encore quelques réglages et profiter de la quiétude respectueuse du public, totalement muet devant son champion. 

Cette semaine à Genève, c'est pour lui, un peu comme jouer à la maison. Il s'y sait attendu et désiré, encore plus cette année. Alors, il soigne la présentation, fait le show sur le court et chambre gentiment son jeune partenaire du jour. Attendu, il l'est aussi à sa sortie du court !

Calepins, balles et magazines du tournoi lui sont tendus, attendant d'être signés. Les smartphones sont prêts à être dégainés, pour avoir son selfie avec la star. Les mains fébriles, ce petit bonhomme s'y reprend à trois fois avant de réussir à prendre le cliché tant désiré. 

stanislas wawrinka geneve

Stan est patient et essaye de contenter tout le monde, jusqu'au dernier, puis s'éclipse comme il est arrivé. Quelques rêveurs sont surpris de son départ subit et n'auront pas leur sésame. Stan vient de prouver que, s'il est détendu et généreux de son temps, il n'en est pas moins pleinement concentré, à quelques jours du grand rendez-vous. L'apanage des stars sans doute.

Decouvrez la vidéo de l'entrainement de Stan Wawrinka

 © Texte et photos : Timothée Nalet - Peignée Verticale

Stan WawrinkaStan donne le maximum, même à l'entraînement.

 

La carrière tennistique de Stan Wawrinka a définitivement changé de dimension le dimanche 7 juin 2015. Ce jour-là, Stan soulevait la Coupe des Mousquetaires à Roland Garros et s'imposait sur le circuit comme la seule alternative crédible au Big Four (Djokovic, Federer, Nadal, Murray). Force est de constater lors d’un de ses entraînements, cette semaine au Geneva Open, qu’il n’a rien perdu de sa rage de gagner.

Des dizaines de gamins massés le long du grillage. C'est désormais le lot quotidien des entraînements de Stan Wawrinka. Il déplace les foules, et pas seulement en Suisse. A quelques jours de défendre son titre sur la terre battue parisienne, il règne chez lui un curieux mélange de calme et de tension. Son statut a changé et il faut désormais l'assumer. "J'évolue dans une catégorie que je n'ai jamais pensé approcher. Forcément, il faut adapter le comportement, surveiller les paroles et les gestes." confiait-il récemment au Matin Dimanche.

Wawrinka tennisLe sparring-partner de Stan est épuisé : l'entraînement a été intense.

stanislas wawrinka tatouageStan est fidèle à sa devise pour préparer la défense de son titre à Paris.

stanislas wawrinka tennisStan prend la pose avec les ramasseurs de balles du tournoi

Geneva Open TennisDes selfies, des selfies encore des selfies

stanislas wawrinka geneveLe public venu en nombre admirer son champion.

stanislas wawrinka geneveComme un air de Roland Garros cette semaine sur les bords du Léman 

stanislas wawrinka En route pour Roland Garros

Stan limite ses sorties, donc, et semble concentré à fond sur son objectif de la saison. Même une simple séance d'entraînement se transforme rapidement en match à gagner. Chaque nouvel exercice est une preuve supplémentaire de la volonté et la motivation du Romand. A 31 ans, il a toujours faim. "J'ai envie d'aller le plus haut et le plus loin possible. A priori, j'ai quatre bonnes années devant moi." rappelait-il encore à Matin Dimanche. Son poing serré, ses encouragements et son sourire pendant la séance en disent long sur cette sérénité et cette envie de bien faire. Son sparring-partner, un jeune Genevois, en fait les frais : il termine la séance exténué, réconforté par un Stan un brin paternaliste.



Stan s’investit pleinement, et sincèrement, auprès de la nouvelle génération du tennis suisse. Son implication dans l’équipe de Coupe Davis et ses diverses actions sur le tournoi genevois et ailleurs en sont la preuve. Lorsqu’il prend la photo officielle avec les ramasseurs de balles du tournoi, il n’oublie pas d’avoir un petit mot pour chacun. Il console Benjamin aussi, qui s’est fait un peu chahuter par le Letton Ernests Gulbis la veille. « S’il t’embête de nouveau, tu me le dis et j’irai lui parler » lui assure Stan avec un clin d’oeil.

stanislas wawrinka

Le court n°13 du Tennis Club des Eaux-Vives est désormais totalement encerclé. La nouvelle que le n°4 mondial s'entraînait dans les parages s'est répandue comme une traînée de poudre auprès des jeunes et moins jeunes spectateurs du jour. One ne rate pas un tel spectacle ! L'entraînement est désormais quasiment terminé, mais Stan le prolonge un peu, comme s'il voulait peaufiner encore quelques réglages et profiter de la quiétude respectueuse du public, totalement muet devant son champion. 

Cette semaine à Genève, c'est pour lui, un peu comme jouer à la maison. Il s'y sait attendu et désiré, encore plus cette année. Alors, il soigne la présentation, fait le show sur le court et chambre gentiment son jeune partenaire du jour. Attendu, il l'est aussi à sa sortie du court !

Calepins, balles et magazines du tournoi lui sont tendus, attendant d'être signés. Les smartphones sont prêts à être dégainés, pour avoir son selfie avec la star. Les mains fébriles, ce petit bonhomme s'y reprend à trois fois avant de réussir à prendre le cliché tant désiré. 

stanislas wawrinka geneve

Stan est patient et essaye de contenter tout le monde, jusqu'au dernier, puis s'éclipse comme il est arrivé. Quelques rêveurs sont surpris de son départ subit et n'auront pas leur sésame. Stan vient de prouver que, s'il est détendu et généreux de son temps, il n'en est pas moins pleinement concentré, à quelques jours du grand rendez-vous. L'apanage des stars sans doute.

Decouvrez la vidéo de l'entrainement de Stan Wawrinka


© Texte et photos : Timothée Nalet - Peignée Verticale

Stan Wawrinka

La carrière tennistique de Stan Wawrinka a définitivement changé de dimension le dimanche 7 juin 2015. Ce jour-là, Stan soulevait la Coupe des Mousquetaires à Roland Garros et s'imposait sur le circuit comme la seule alternative crédible au Big Four (Djokovic, Federer, Nadal, Murray). Force est de constater lors d’un de ses entraînements, cette semaine au Geneva Open, qu’il n’a rien perdu de sa rage de gagner.

Des dizaines de gamins massés le long du grillage. C'est désormais le lot quotidien des entraînements de Stan Wawrinka. Il déplace les foules, et pas seulement en Suisse. A quelques jours de défendre son titre sur la terre battue parisienne, il règne chez lui un curieux mélange de calme et de tension. Son statut a changé et il faut désormais l'assumer. "J'évolue dans une catégorie que je n'ai jamais pensé approcher. Forcément, il faut adapter le comportement, surveiller les paroles et les gestes." confiait-il récemment au Matin Dimanche.

stanislas wawrinka tennis

Geneva Open Tennis

Stan limite ses sorties, donc, et semble concentré à fond sur son objectif de la saison. Même une simple séance d'entraînement se transforme rapidement en match à gagner. Chaque nouvel exercice est une preuve supplémentaire de la volonté et la motivation du Romand. A 31 ans, il a toujours faim. "J'ai envie d'aller le plus haut et le plus loin possible. A priori, j'ai quatre bonnes années devant moi." rappelait-il encore à Matin Dimanche. Son poing serré, ses encouragements et son sourire pendant la séance en disent long sur cette sérénité et cette envie de bien faire. Son sparring-partner, un jeune Genevois, en fait les frais : il termine la séance exténué, réconforté par un Stan un brin paternaliste.

Stan s’investit pleinement, et sincèrement, auprès de la nouvelle génération du tennis suisse. Son implication dans l’équipe de Coupe Davis et ses diverses actions sur le tournoi genevois et ailleurs en sont la preuve. Lorsqu’il prend la photo officielle avec les ramasseurs de balles du tournoi, il n’oublie pas d’avoir un petit mot pour chacun. Il console Benjamin aussi, qui s’est fait un peu chahuter par le Letton Ernests Gulbis la veille. « S’il t’embête de nouveau, tu me le dis et j’irai lui parler » lui assure Stan avec un clin d’oeil.

stanislas wawrinka geneve

Le court n°13 du Tennis Club des Eaux-Vives est désormais totalement encerclé. La nouvelle que le n°4 mondial s'entraînait dans les parages s'est répandue comme une traînée de poudre auprès des jeunes et moins jeunes spectateurs du jour. One ne rate pas un tel spectacle ! L'entraînement est désormais quasiment terminé, mais Stan le prolonge un peu, comme s'il voulait peaufiner encore quelques réglages et profiter de la quiétude respectueuse du public, totalement muet devant son champion. 

Cette semaine à Genève, c'est pour lui, un peu comme jouer à la maison. Il s'y sait attendu et désiré, encore plus cette année. Alors, il soigne la présentation, fait le show sur le court et chambre gentiment son jeune partenaire du jour. Attendu, il l'est aussi à sa sortie du court !

Calepins, balles et magazines du tournoi lui sont tendus, attendant d'être signés. Les smartphones sont prêts à être dégainés, pour avoir son selfie avec la star. Les mains fébriles, ce petit bonhomme s'y reprend à trois fois avant de réussir à prendre le cliché tant désiré. 

stanislas wawrinka geneve

stanislas wawrinka


Stan est patient et essaye de contenter tout le monde, jusqu'au dernier, puis s'éclipse comme il est arrivé. Quelques rêveurs sont surpris de son départ subit et n'auront pas leur sésame. Stan vient de prouver que, s'il est détendu et généreux de son temps, il n'en est pas moins pleinement concentré, à quelques jours du grand rendez-vous. L'apanage des stars sans doute.

Decouvrez la vidéo de l'entrainement de Stan Wawrinka


© Texte et photos : Timothée Nalet - Peignée Verticale

Haut